Home L’Eglise St. Concordia Les faits antécédents    

L’Eglise St. Concordia à Ruhla en Thuringe et son histoire

Les faits antécédents


L’histoire de Ruhla est connue par la division de la ville. Depuis sa première mention dans un document datant de 1355 que la ville était divisée en différentes administrations et plus précisément par castes. Au 17ème siècle les rives du ruisseau Ruhla qui traversait l’agglomération étaient devenues les frontières des territoires. En raison du résultat du partage d’héritage en 1640 entre les fils du duc Johann von Weimar. Des lors appartenait l’actuel Ruhla au duché de Saxe-Gotha et l’autre moitié au duché de Saxe-Weimar (Eisenach). Ce partage va durer jusqu’à la fondation de l’état de Thuringe en 1920/21. L’Eglise St. TrinitatisLa partie gotha était en outre divisée en deux administrations jusqu’en 1833: la cour de justice Uetterodt et l’administration Tenneberg.

Cela se fait comprendre que cette politique de division de la commune a entraîné des antagonismes, des querelles et des hostilités qui ont eu des impacts considérables sur l’usage et l’entretien de l’église.

Cette partage a conduit à des amertumes avec des conséquences graves au sein de l’église “l’église St Concorda” (le poète du terroir Arno Schlothauer en a fait une pièce de théâtre en patois)

L’Eglise St. ConcordiaSon histoire commença avec le rassemblement de la commune de Ruhla-Eisenach le 23 septembre 1658 chez le maire du village Hans Malsch, où les gens du village ont décidé de construire leur église. Le procès-verbal a été signé par tous les participants de cette réunion en foi d’attestation. Les habitants des deux communes voisines depuis bien avant cela s’injuriaient d’une façon très désagréable et inquiétante pendant la célébration des messes et ceci empêcha les fidèles à venir à l’église. Le résultat est que l’église à cette époque était devenue plus petite et mal entretenue et laissée dans un état piteux par les antagonistes.

Après de longues négociations et de pétitions, les deux ducs acceptèrent finalement de signer le 10 janvier 1660 la convention (le concordat) qui abrogea la séparation des trois communes en ce qui concerne l’église et l’école et ordonna à ce que la commune d’Eisenach construise sans tarder sa propre église et école. Au jour de la pose de la première pierre le 20 mars, tout les membres de la paroisse et les invités qui étaient présents ont voté que l’église soit en forme d’angle et que les hommes se placent dans l’aile droit, les femmes dans l’aile gauche de l’église et les enfants au milieu à la place de l’autel. Cette idée était venue de l’entrepreneur Johann Moritz Heinrich Richter venu de Weimar.


Nous remercions Monsieur Dr. Assion Lawson pour la traduction.

 

Next